Quelle ventilation mettre en place dans sa salle de bain ?

Ventilation salle de bain

La salle de bain est la pièce la plus humide de la maison. Une étude de l’Université de Californie a révélé que les niveaux d’humidité peuvent atteindre 100 % HR, ce qui signifie qu’elle est presque deux fois plus humide qu’une forêt tropicale !

Pour réduire l’humidité dans votre salle de bains, vous avez deux possibilités : installer une ventilation mécanique contrôlée ou non. Si vous choisissez une ventilation hygroréglable, elle s’activera lorsque la pièce sera trop humide.

Quel système de ventilation choisir ?

L’installation d’une ventilation pour les salles de bains peut varier selon leur type (sensible à l’humidité ou non) et selon s’il s’agit de systèmes à conduits ou à cassettes.

Systèmes de ventilation à conduits

Étant donné que ces systèmes nécessitent plus de travail que les autres, notamment l’installation de conduits d’admission et d’évacuation et leur raccordement par des tuyaux d’évacuation dans toute la maison, ils ne sont pas aussi populaires. Cependant, ils sont les plus efficaces pour réduire le taux d’humidité dans une salle de bain.

– Les systèmes de ventilation à conduit fonctionnent en extrayant l’air humide des salles de bains et en le remplaçant par de l’air extérieur plus sec. Cette opération est effectuée par un ventilateur d’extraction qui est généralement installé dans les combles ou dans le grenier. Le conduit d’admission amène cet air plus sec au ventilateur, tandis que le conduit d’évacuation évacue l’air chaud et humide.

– Si vous disposez d’un système de ventilation par conduits, assurez-vous qu’il y a suffisamment d’espace libre au-dessus du plafond pour installer le ventilateur (au moins 150 mm) et que toutes les parties du système sont accessibles pour le nettoyage et l’entretien.

Systèmes de ventilation à cassettes

Ils sont plus populaires que les systèmes à conduits parce qu’ils sont plus faciles à installer. Un système de ventilation à cassette est une petite unité autonome qui s’installe au plafond ou dans un mur. Il est équipé d’un ventilateur d’extraction et d’une grille d’aspiration.

– L’avantage d’un système de ventilation à cassette est qu’il peut être facilement dissimulé derrière un faux plafond ou dans un placard. Il est également moins encombrant qu’un système à conduits.

– Cependant, les systèmes de ventilation à cassette ne sont pas aussi efficaces pour réduire l’humidité que les systèmes à conduits, car ils n’extraient pas l’air de la pièce aussi efficacement.

Ventilation hygroréglable

Ce type de ventilation est de plus en plus populaire, car il réagit automatiquement aux changements du taux d’humidité. Comme son nom l’indique, ce type de ventilation ne fonctionne que lorsque le taux d’humidité atteint un certain niveau que vous pouvez régler vous-même.

– La ventilation à humidité contrôlée est disponible sous forme de système à conduits ou à cassettes. L’avantage de ce type de ventilation est qu’il empêche la salle de bains de devenir trop humide, ce qui peut entraîner des problèmes tels que la formation de moisissures.

– Si vous optez pour une ventilation hygroréglable, assurez-vous que l’espace au-dessus du plafond est suffisant pour installer le ventilateur (au moins 150 mm). N’oubliez pas non plus de sceller toutes les fissures et ouvertures autour des fenêtres et des portes avec du calfeutrage ou des coupe-bise pour empêcher l’air humide de pénétrer dans la pièce. Cela permettra à votre ventilateur de fonctionner plus efficacement.

Conseils pour choisir un modèle de ventilateur de plafond silencieux
Trouver un plombier de confiance à Lyon