Conseils pour choisir un modèle de ventilateur de plafond silencieux

ventilateur

Ce type de ventilateur, généralement fixé au plafond, permet de réduire rapidement de quelques degrés la température perçue, et peut également améliorer le confort thermique en hiver en mélangeant des couches d’air pour éviter la stratification thermique de la pièce. Découvrez les informations importantes que vous devez savoir avant de sortir votre portefeuille.

Critères techniques à considérer : diamètre, pales

Le diamètre total du ventilateur de plafond doit être pris en compte. Plus il est grand, plus il est efficace. Pour une superficie de plus de 37 m², il est recommandé d’installer plusieurs ventilateurs en intérieur à une distance de 3-4 m.

Il existe des modèles de ventilateur de plafond silencieux avec un diamètre plus important, mais ils sont plus utilisés à des fins professionnelles. Les ventilateurs de plafond ont 2 à 5 pales. Quel que soit le nombre, l’effet reste le même. En effet, c’est l’inclinaison des pales (6-18 °) qui détermine la puissance du ventilateur. Et plus c’est important, plus le moteur doit être efficace. Ils peuvent être en métal, en bois ou en plastique pour les modèles récents.

À puissance réduite, les ventilateurs de haute qualité sont presque silencieux. Cependant, le modèle d’entrée de gamme est assez bruyant même à basse vitesse. Par conséquent, il est important d’examiner les lectures du fournisseur pour déterminer le nombre de décibels par vitesse de rotation. Les modèles silencieux génèrent moins de 48 dB avec une utilisation limitée. Retrouvez une gamme de ventilateurs de plafond silencieux sur ventilateurs-plafond.com.

Réversible, vitesse, puissance

Pour les modèles réversibles, été/hiver, le sens de rotation doit également être pris en compte. En position, hiver, le système tourne dans le sens antihoraire pour égaliser la température. La chaleur a tendance à monter vers le plafond, et la ventilation en sens inverse permet d’économiser de l’énergie en redirigeant l’air chaud vers le sol.

La vitesse dépend du type de ventilateur plafond silencieux sélectionné. Les unités d’entrée de gamme n’offrent souvent que 2 vitesses, tandis que les modèles plus puissants offrent 3 ou 4 vitesses, permettant un refroidissement très rapide de la pièce. La vitesse de rotation minimale est d’environ 70-90 tr/min. Cependant, pour les modèles avec moteurs à courant continu, il peut être trouvé à 50 tr/min. Cela peut être intéressant dans les pièces où l’on souhaite généralement une brise légère et rafraîchissante et le moins de bruit possible. La vitesse de rotation maximale est d’environ 200 tr/min. Mais cela fait beaucoup de bruit.

La puissance du ventilateur de plafond dépend du modèle et varie de 50 à 75 W à pleine puissance et de 20 à 30 W à puissance réduite. Cependant, il reste à un niveau 30 à 50 fois inférieur à celui d’un climatiseur, faisant du ventilateur de plafond un appareil économique et écologique.

Déclenchement : chaîne, interrupteur, télécommande, avec ou sans programmateur

Un système le plus ancien, mais le plus simple à installer. Il se manipule en tirant simplement pour modifier ou arrêter la vitesse de rotation de la lame. Si le ventilateur a une lumière, un deuxième circuit est prévu pour l’allumer. Le système électrique relié à un interrupteur équipé d’un variateur de vitesse. Cependant, le système oblige l’utilisateur à se déplacer dès qu’il veut régler la vitesse de rotation des pales et si possible, l’allumage de la lumière. Un moyen le plus moderne et le plus pratique d’utiliser un ventilateur de plafond silencieux. Ce qui vous permet de démarrer, d’arrêter et de changer la vitesse de la lame sans avoir à vous déplacer.

Dans certaines pièces, comme la chambre, il est intéressant de choisir un modèle avec minuterie pour déterminer la durée de fonctionnement du ventilateur : 2, 4, 6 ou 8 heures. Ce dernier s’arrêtera donc automatiquement la nuit.

Trouver un plombier de confiance à Lyon
Comparer les offres des fournisseurs de gaz en ligne